Acide Hyaluronique

 

L’Acide Hyaluronique (AH) est le produit le plus utilisĂ© pour traiter les rides et les sillons (comblement) ; il permet Ă©galement d’apporter du volume (volumateur).

Il est complètement rĂ©sorbable, et biocompatible : il est utilisĂ©, en mĂ©decine, depuis plus de 30 ans.

Les gammes de produit les plus connues sont Restylane®, Stylage®, Teosyal®, …

C’est un constituant naturel de notre peau, qui assure l’hydratation de la peau et qui contribue donc Ă  l’épaissir, la tonifier et la lisser. Avec le temps, l’AH disparaĂ®t : la peau s’affine, se deshydrate, donnant un aspect fripĂ©, ridĂ© et terne.

L’AH (de synthèse) est utilisĂ© pour :

-   Tonifier et rehydrater en profondeur la peau: AH hydratant (mĂ©sothĂ©rapie : injections superficielles)

-   Combler des rides fines, moyennes ou profondes (sillons) : AH de comblement (injections plus ou moins profondes)

-   Restituer le volume et le galbe de certaines zones creusĂ©es par le temps : AH volumateur (injections profondes).

Ces différents emplois sont possibles grâce à une large gamme d’AH, dont les tailles de molécules varient pour s’adapter à l’effet recherché. Tous types de rides du visage peuvent être traitées. Plusieurs types d’AH peuvent être déposés dans une même zone, à des niveaux différents. Ils peuvent être combinés avec d’autres traitements dans le même temps.

Objectifs :

Les injections d’AH ont pour but de corriger ce que le temps a dĂ©fait (perte d’épaisseur de la peau, perte du volume sous la peau) et ce qui est apparu (signes de fatigue, de tristesse). Sa simplicitĂ© et sa rapiditĂ© d’action sont notables : les injections sont anatomiques et strictement sur mesure.

Les corrections possibles sont :

Les rides et ridules : front et notamment les rides du lion (entre les sourcils), les rides autour des yeux (« patte d’oie Â»), autour de la bouche (souvent prononcĂ©es chez le fumeur), les rides des joues (simple ride ou fripĂ© global), du menton, et du dĂ©colletĂ©.

NB : L’emploi de la toxine botulique peut ĂŞtre nĂ©cessaire, ou complĂ©mentaire, pour les rides du tiers supĂ©rieur du visage (cf toxine botulique).

Les sillons : ce sont des zones qui sont des jonctions anatomiques entre des zones mobiles et des zones statiques. Ils constituent une vallĂ©e, qu’il faut combler en profondeur, associĂ©s ou non Ă  une ride.

Le plus connu est le sillon entre les joues et la bouche : sillon naso-gĂ©nien, qui se prolonge par le pli d’amertume (entre les joues et le menton).

La vallée des larmes est le sillon qui part du coin de l’œil et qui longe le nez.

Le sillon labio-mentonnier se situe entre la lèvre inférieure et le menton.

Plus les sillons seront injectés précocement, plus l’effet sera satisfaisant. Lorsqu’ils sont trop profonds, il existe souvent une chute des zones mobiles associées (notamment les joues) et il n’est pas logique de combler complètement jusqu’à affleurer le niveau de la joue, qui est proéminente. Il faut plutôt associer une remontée de la joue en injectant un produit volumateur en haut de la joue. Les injections sont ciblées mais une stratégie loco-régionale est nécessaire pour obtenir de meilleurs résultats.

Les lèvres : en plus d’attĂ©nuer les rides et sillons autour de la bouche, l’AH permet de redefinir les contours (injection dans l’ourlet de la lèvre supĂ©rieure), et de repulper des lèvres affaissĂ©es (avec l’âge, les lèvres s’amincissent).

Les creux ou manque de volume : L’AH est utilisĂ© comme volumateur profond, permettant de traiter des creux plus marquĂ©s (cernes, tempes, joues, menton), de restituer le galbe perdu des pommettes, du haut du nez, des sourcils, et d’estomper des cicatrices creusĂ©es (cicatrices d’acnĂ©, de varicelle, de traumatisme,…).

D’autres produits peuvent avoir le mĂŞme effet en profondeur : l’acide polylactique (voir) ou l’hydroxyapatite de Calcium (voir).

Ces injections peuvent donner d’excellents rĂ©sultats notamment Ă  un stade prĂ©coce et amĂ©liorent toujours des signes de tristesse, de fatigue : il ne s’agit pas tant de rajeunir que de donner une mine plus reposĂ©e, plus belle.

 Il faut rĂ©pĂ©ter ces injections pour entretenir le rĂ©sultat car le produit est rĂ©sorbable.

L’AH ne peut pas tout solutionner, d’autres actes médico-chirurgicaux peuvent se révéler nécessaires. Le chirurgien est là pour vous expliquer les possibilités et les résultats escomptables de chaque méthode.

ModalitĂ©s :

La séance se déroule au cabinet et dure environ 30 minutes. Ce ne doit pas être douloureux.

Ainsi, il est parfois conseillé de réaliser une anesthésie superficielle (durant 1H30 avant la séance) par application régulière d’une crème anesthésiante. Et en fonction du nombre et du lieu des injections, une anesthésie locale pourra être associée.

Cependant, de nombreux AH sont maintenant mélangés avec un anesthésiant, dans une même seringue, ce qui évite bien souvent cette anesthésie locale supplémentaire.

De plus, les laboratoires améliorent les aiguilles pour proposer des systèmes moins traumatiques (canules, aiguilles siliconées, …).

Après la séance, il est conseillé d’éviter des températures basses ou hautes dans les 48 heures qui suivent et de masser les zones injectées trois fois par jour pendant trois jours.

L’effet est immédiat mais le résultat final est évalué à 8 jours (après disparition d’éventuels oedèmes ou ecchymoses et après le massage régulier des zones injectées).

Une consultation de contrôle est systématiquement proposée vers 3 semaines pour contrôler le résultat et éventuellement retoucher certaines zones pour améliorer le résultat (comprise dans le devis).

L’effet dure entre 6 mois et 18 mois : les produits « fins Â» injectĂ©s dans des zones mobiles (sillons naso-gĂ©niens ou lèvres par exemple) disparaĂ®tront les plus vite ; tandis que les produits « Ă©pais Â» injectĂ©s dans des zones profondes statiques tiendront longtemps (pommettes). Le produit se rĂ©sorbe totalement.

Les séances se renouvèlent en fonction de votre demande.

Le tarif des séances dépend surtout de la quantité et du type d’AH injecté. Ainsi, lors de la première consultation préalable, le devis remis tiendra compte des objectifs souhaités et des produits nécessaires pour les satisfaire.

 

Effets indĂ©sirables :

Dans les suites immédiates, les zones injectées peuvent être rouges (car fortement massées lors des injections), parfois gonflées, et des traces de piqûres (points violets) peuvent être visibles.

Le lendemain et les jours qui suivent, des oedèmes et des ecchymoses peuvent apparaître (très variables). Suivant l’importance de la séance, du type de produit et la facilité ou non à saigner, certaines personnes présentent des traces jusqu’à huit jours et d’autres rien le lendemain. Les lèvres gonflent souvent.

Une poussée d’herpès peut être observée, chez les personnes prédisposées, après ce type d’acte.

Contre-indications :

-   Grossesse et allaitement : non conseillĂ©.

-   Diabète et maladie auto-immune : contres indications relatives.

-   AntĂ©cĂ©dent de pneumococcie.

-   PoussĂ©e d’herpès labial en cours.

L’acide hyaluronique est très polyvalent (de l’hydratation de la peau, au traitement de la fine ridule, jusqu’au comblement des creux profonds) , assurant d’excellents résultats sur mesure et sans danger.