Chirurgie des paupières ou Blépharoplastie

 

 

     Le regard tient une place majeure dans l’esthĂ©tique et la personnalitĂ© du visage (comme les lèvres).

     Bien souvent, les premiers stigmates du vieillissement apparaissent autour des yeux :

si bien que l’arrivée des premières rides autour des yeux est scrutée quotidiennement, prévenue ou combattue par à une armée de produits cosmétiques, avant de devoir faire l’objet de traitements plus efficaces…

 

     Souvent assez tĂ´t (vers 40 ans), les rides d’expression (au coin des yeux) apparaissent, des poches sous les yeux se forment, avec souvent des cernes creusĂ©s, et les paupières supĂ©rieures tombent (gĂŞnant parfois la vision).

     Cette prĂ©cocitĂ© s’explique par la finesse de la peau, qui se relâche plus facilement (plis de peau) et cède vite Ă  la pression des masses graisseuses (poches).

C’est, également, un lieu de contraction musculaire forte et fréquente (mimique, troubles de vue, et soleil), d’où l’apparition de rides.

 

     Plusieurs gestes permettent d’amĂ©liorer le regard :

 

- Les gestes médicaux (injection de toxine botulique, d’acide hyaluronique, peeling, laser CO2,…) et/ou

- Les gestes chirurgicaux (et notamment la blépharoplastie).

     

     L'analyse du regard fera ressortir une ou des zones Ă  traiter par une ou plusieurs mĂ©thodes combinĂ©es, en fonction de l'objectif souhaitĂ©.

    

     Les cernes isolĂ©s feront plutĂ´t l’objet d’injection de produits rĂ©sorbables (acide hyaluronique) ou de graisse (dans le cadre d’une lipostructure).

Ces gestes de médecine esthétique au niveau du cerne permettront de retarder la chirurgie et parfois de l'éviter suivant le mode de vieillissement.

 

    Les rides autour des yeux peuvent faire l'objet de traitement de comblement (acide hyaluronique), de toxine botulique (paralysie du muscle responsable des rides), ou de traitement de surface (comme le peeling: surtout si elles sont nombreuses, fines et associĂ©es Ă  un relâchement de la peau).

 

     Le sourcil peut ĂŞtre modifiĂ©: 

- Il peut être remonté par un lifting temporal, par un geste chirurgical localisé au-dessus du sourcil ou de la toxine botulique.

- Il peut ĂŞtre plus difficilement descendu (par toxine botulique)

- il peut être repulpé par une lipostructure.

 

 

 La blĂ©pharoplastie (plastie des paupières) peut concerner les paupières supĂ©rieures et/ou les paupières infĂ©rieures.

     

    -  La blĂ©pharoplastie supĂ©rieure s’attelle Ă  retirer le pli de peau excĂ©dentaire au-dessus de l’œil et la poche dans le coin interne de l’œil (si elle existe).

La cicatrice se situera dans le sillon naturel au-dessus de l’œil.

 

    -  La blĂ©pharoplastie infĂ©rieure est surtout rĂ©alisĂ©e pour effacer la poche sous l’œil.

Si la peau est en excès, elle sera retendue : la cicatrice sera rĂ©alisĂ©e juste sous les cils.

Si la peau est encore bien lisse, il est possible de corriger la poche par une cicatrice cachée (dans la conjonctive).

 

 

 

ModalitĂ©s de l’intervention :

 

La blépharoplastie se fait le plus souvent sous anesthésie locale.

Parfois, une anesthésie locale et endormissement léger sont proposés pour les 4 paupières.

Si la blépharoplastie est associée à un lifting ou une lipostructure, une anesthésie générale est souvent envisagée.

La durée de l’intervention varie entre 1 à 2 heures (si 2 ou 4 paupières).

L’acte est rĂ©alisĂ© en « ambulatoire Â» (entrĂ©e et sortie le mĂŞme jour).

 

Les cicatrices sont laissées à l’air, avec des soins simples. Les fils retirés au 6° jour.

Cependant, il faut prévoir 5 à 8 jours chez soi, car le gonflement et les ecchymoses des paupières peuvent être importants.

Il faut Ă©viter le soleil direct pendant 3 mois.

 

 

Les complications et inconvénients envisageables

 

     Il existe un risque (faible) de complication locale : kystes sur la cicatrice, inocclusion des paupières, rĂ©traction de la paupière infĂ©rieure.

Ces complications souvent rĂ©solutives et peuvent Ă©ventuellement faire l’objet de corrections secondaires. 

Les complications graves sont rarissimes (hématome compressif, trouble durable de la vision).

 

     En revanche, il existe de nombreux dĂ©sagrĂ©ments post-opĂ©ratoires immĂ©diats (jusqu’à 10-15 jours): ecchymoses, gonflements, gĂŞne Ă  l’occlusion des paupières durant 3 Ă  5 jours, larmoiements, sensibilitĂ© accrue Ă  la lumière.

Il est à noter, des possibilités de variation de la couleur de peau qui peuvent être définitives (suivant type de peau, importance des ecchymoses, exposition solaire rapide,…).

Le résultat s’évalue après 3 à 6 mois.

 

     La chirurgie des paupières est un geste clĂ© de la prise en charge du vieillissement du regard.

Elle est souvent préparée, retardée puis entretenue par des procédés complémentaires (comme la toxine botulique, les injections de produit de comblement ou de cellules graisseuses).