Lipostructure

 

 

     La lipostructure est une conception complètement nouvelle dans le domaine chirurgical :

 

 

     On ne se contente plus uniquement d’enlever de la matière mais on se permet d’en rajouter.

 

 

 

     Cette notion d’ajout s’appelle une greffe (dĂ©jĂ  connue pour les indispensables et salvatrices, greffes d’organe ou de peau) mais non envisagĂ©e pour un tissu si anodin, et en apparence si inutile, voir nuisible dans la conception actuelle de la sociĂ©tĂ©, que la graisse.

      La greffe de graisse est « le dĂ©pĂ´t simple Â» de graisse (sous forme de fins fils de cellules graisseuses) au sein d’un « site receveur Â», dont les vaisseaux vont s’organiser pour intĂ©grer et faire vivre ces nouvelles cellules. La graisse provient de la mĂŞme personne (comme les greffes de peau), sinon il y a rejet (problème rencontrĂ© dans les greffes d’organes qui se font entre personnes diffĂ©rentes).

 

     En esthĂ©tique, la lipostructure du visage combine :

 

- L’ajout  de graisse (ou greffe) dans les zones dĂ©ficientes (pommettes, tempes, …) et,

- Le retrait de la graisse en excès (bajoues, cou).

 

     Le vieillissement  du visage peut se faire schĂ©matiquement de trois façons diffĂ©rentes suivant les personnes :

 

- Par disparition « simple Â» des volumes (graisseux, musculaires, osseux) : le visage est alors dit « squelettisĂ© Â» : joues et tempes creuses, yeux enfoncĂ©s, cernes marquĂ©es. La peau est souvent plus fripĂ©e.

- Par glissement des tissus vers le bas (peau, graisse) : typiquement responsable de sillons naso-gĂ©niens (entre le nez et le coin de la bouche) très prononcĂ©s, de bajoues marquĂ©es, et d’un cou Ă©pais.

- Mixte : par glissement et disparition des volumes : mode frĂ©quent.

 

     La lipostructure est venue rĂ©volutionner la chirurgie du visage dans les annĂ©es 90 car elle permet enfin de lutter contre cette disparition des volumes.

Elle est de plus en plus pratiquée lors d’un lifting du visage et du cou, permettant l’obtention de résultats plus naturels et plus durables (puisque tous les effets du vieillissement sont corrigés).

     Elle est rĂ©alisĂ©e sur mesure, suivant la demande de la patiente, et notamment sur la base d’anciennes photographies transmises lors des consultations prĂ©alables.

 

 

Principes de l’intervention :    

 

     Le retrait de la graisse (au niveau des bajoues, du cou) se fait par lipoaspiration douce : sans danger pour les structures nobles, grâce Ă  une instrumentation Ă©voluĂ©e.

     L’ajout de graisse (pommettes, tempes, …) se fait par des dĂ©pĂ´ts fins de cellules graisseuses avec des sortes d’aiguille (pas de cicatrices). La graisse est prĂ©levĂ©e (sur la mĂŞme patiente et dans le mĂŞme temps) au niveau du ventre, des genoux, ou autres (Ă  dĂ©finir ensemble) : les cicatrices sont minimes.

 

ModalitĂ©s de l’intervention :

 

La lipostructure se fait sous anesthésie générale.

La durée de l’intervention varie entre 1 à 2 heures.

L’acte est rĂ©alisĂ© en « ambulatoire Â» (entrĂ©e et sortie le mĂŞme jour).

 

Il n’y a pas de cicatrices, donc peu de soins à réaliser.

Cependant, il faut prévoir 8 à 10 jours chez soi, car le gonflement et les ecchymoses du visage et du cou peuvent être long à se résorber.

Il faut Ă©viter le soleil pendant 3 mois.

 

Les complications et inconvénients envisageables

 

     La technique est sĂ©duisante, cependant, elle prĂ©sente deux inconvĂ©nients majeurs :

- La prise de la graisse est alĂ©atoire (entre 60 Ă  90 % de la quantitĂ© de graisse dĂ©posĂ©e). Le rĂ©sultat l’est donc aussi en partie (stabilisĂ© Ă  3 mois) : parfois il peut ĂŞtre jugĂ© insuffisant et des petites asymĂ©tries peuvent se manifester.

- La patiente doit garder un poids stable (à 5 kg près), sinon les zones opérées vont augmenter ou diminuer de volume (c’est-à-dire suivre les variations de poids).

 

     Comme toute chirurgie du visage, les premiers temps sont marquĂ©s par des gonflements et des ecchymoses qui peuvent marquĂ©s et ĂŞtre longs Ă  disparaĂ®tre. Le visage est très souvent marquĂ© le lendemain.

 

     La lipostructure est une rĂ©elle rĂ©volution dans la prise en charge du vieillissement du visage :

elle ne transforme pas mais « restaure Â» le visage.