Chirurgie du visage

 

     Le visage est l’image de soi que l’on prĂ©sente aux autres, et celle que l’on perçoit de soi aussi. Chacun a ses propres traits, sa propre qualitĂ© de peau, son parcours.

 

     Une disgrâce, un vieillissement prĂ©maturĂ© de la peau, un air de fatigue, ou de tristesse, peuvent donner une image de soi en dĂ©calage avec sa personnalitĂ© et troubler notre confiance en soi.

Il existe un paradoxe de l’image idĂ©alisĂ©e du visage (notamment celui de la femme), et l’image diabolisĂ©e de la chirurgie esthĂ©tique du visage (« anti-naturelle Â», superflue,…).

 

     Ainsi, il n’est pas facile de passer le pas vers la chirurgie esthĂ©tique ; s’y ajoutent les peurs personnelles que cette chirurgie peut gĂ©nĂ©rer (« Vais-je ĂŞtre mieux ? Vais-je me reconnaĂ®tre ? Â»), sociales (« Que vont penser les autres ? Vais-je rĂ©ussir Ă  le cacher ? Â») et parfois professionnelles (« Dois-je m’arrĂŞter longtemps ? Â»).

 

     Le chirurgien plasticien doit Ă©couter la demande, entendre la souffrance gĂ©nĂ©rĂ©e, et examiner objectivement, afin de confirmer, ou non, l’utilitĂ© d’une chirurgie esthĂ©tique ou d’un geste de mĂ©decine esthĂ©tique, qui se doit d’apporter une rĂ©elle rĂ©ponse au problème observĂ©, et un mieux-ĂŞtre ressenti par le patient et son entourage.

     Depuis l’amĂ©lioration de la chirurgie et de la mĂ©decine esthĂ©tique vers des rĂ©sultats plus naturels, plus discrets, avec moins d’inconvĂ©nients, les demandes augmentent et notamment chez les hommes, jusque-lĂ  assez rĂ©ticents.

 

     

     Qu’il s’agisse d’une chirurgie rĂ©paratrice (disgrâces) ou luttant contre le vieillissement,

  l’approche, les compĂ©tences et le but sont les mĂŞmes:

rendre à la personne une image plus positive d’elle-même.

 

 

DĂ©finition des termes techniques :

 

Le lifting est proposé si la peau est très lâche (bajoues tombantes, cou plissé et épais,…), les rides nombreuses et les sillons creusés.

La peau en excès est retirée, il y a donc des cicatrices (cachées).

 

La lipostructure consiste Ă  apporter de la graisse oĂą il en manque (pommettes, cernes, sourcils, tempes, …), et en retirer lĂ  oĂą il y en a trop (cou, bajoues,…) : il n’y a pas de cicatrices.

Elle peut être réalisée seule ou en association avec un lifting.

 

La chirurgie des paupières (ou blĂ©pharoplastie) vise Ă  rendre le regard plus ouvert et moins triste: retirer les plis de peau, les poches, attĂ©nuer les cernes.

Le sourcil peut faire l’objet de gestes spécifiques si besoin.

 

La chirurgie des oreilles : l’otoplastie permet de redonner Ă  l’oreille une position ou une forme plus discrète. Les lobules fendus peuvent ĂŞtre fermĂ©s.